Réflexions sur l’année qui s’achève

Chers amis,

L’entrée prochaine dans l’année bissextile, souligne encore un peu plus de passage d’une civilisation à une autre dans une France profondément divisée en quête d’identité et, en même temps profondément contrastée. C’est dans cette démarche que je vous propose mes réflexions, non comme des vérités, mais des espaces d’échanges.

L’année restera incontestablement marquée par des records de grèves qui ont affectés tous les secteurs de la vie politique, économique, sociale et culturels du pays. Je relèverai comme un symbole puissant de cette crise l’incendie de Notre-Dame de Paris dont l’effet universel d’une humanité unie dans et par son art s’est répandu dans le monde entier. La croix illuminée par l’incendie rayonnait d’une espérance à venir !

Pourtant, rapidement, la crise a éclaté : violente, certes mais très contrastée. Ainsi, en termes de revendications, ont été exigées par les « gilets jaunes » en premier, une société de partage, plus juste, donnant à chacun les moyens d’assurer par son travail ses besoins quotidiens et de garantir une vie sociale plus démocratique. Ces exigences n‘étaient rien d’autres que les conséquences des contrastes qui affectaient profondément le pays sans que la classe dirigeante n’y prenne garde.

Alors que les plus pauvres manifestaient leurs besoins, jamais les dividendes versés aux actionnaires des grandes entreprises du CAC 40 n’ont été aussi élevés et souvent de façon ostentatoire et insupportable, les indices économiques atteignaient les 6000 points ! alors que l’endettement du pays dépassait les 100% du PIB. Dans le même temps, le chômage diminuait de 260 000 emplois créés. Les grèves n’ont en rien affecté la vie économique du pays ce qui explique la profonde crise sociale qui a trouvé dans la violence le seul moyen de se faire entendre dans l’espoir d’être écouté.

La vie politique du pays s’en trouve profondément affectée entre les forces qui souhaitent une réforme de justice et les syndicats qui trop souvent inscrivent leurs réflexions dans la lutte des classes dont l’objectif est de générer une société nouvelle. Attention, regardons comment cela s’est terminé entre Février et Octobre 1917 en Russie et l’échec de la République démocratique voulue par Kerenski ; A vouloir le bien on aboutit au pire !

Un autre évènement majeur est pourtant passé complètement inaperçu. La représentation nationale a voté le droit pour toutes les femmes à choisir la PMA ; puis quelques semaines plus tard la Cour de Cassation  a légalisé les papiers d’un couple d’homosexuels hommes qui avaient fait concevoir leur enfant par une mère porteuse aux Etats-Unis. Ces deux décisions sont importantes dans la mesure où elles mettent un terme à la société médiévale fondée aux alentours de l’An mil et fondée sur le mariage librement et publiquement consenti pour créer une famille autour de l’enfant. Ainsi se met en place la société médiévale avec d’une part les clercs maintenus dans leur état par un sacrement indélébile et les laïcs liés dans le couple par un sacrement indissoluble ! Cette civilisation vient de disparaître, remplacée par une autre qui repose sur la satisfaction des besoins individuels. Le nouvel humanisme ne repose plus sur l’appartenance à un ensemble, d’où la crise d’identité, mais sur la satisfaction de besoins individuels ! L’art contemporain illustre parfaitement cette nouvelle approche qui ne repose plus sur le savoir et la sublimation d’un espace divin rassembleur. Ainsi meurt une Civilisation !

Enfin, il faut constater que la crise qui frappe notre société est universelle. Tous les pays de la Chine au Chili et à travers les pays musulmans sont affectés par des mouvements revendiquant une nouvelle civilisation par le rejet des élites en place et trop souvent la tentation de dictature sous des formes multiples. Le monde se cherche ! Saurons-nous y répondre ?  Il faut être optimiste et en ce sens la Croix « victorieuse et vivifiante de  Notre-Dame de Paris » est porteuse d’espérance car elle porte en elle, l’Amour, qui seul nous donnera la Raison indispensable pour élaborer cette nouvelle civilisation à venir !

A vous tous chers amis, tous mes vœux pour entrer dans ce monde nouveau et créer cette nouvelle société de Partage, de Justice, de Respect et de Convivialité à laquelle nous aspirons tous.

J.-P. Arrignon

Paris le 29 XII 2019.


Catégories : Articles récents

4 commentaires

  • BADIN dit :

    Cher Jean-Pierre,
    Je vois que ta présence en région parisienne t’incite à nous faire partager tes réflexions sur cette année qui clôt la décennie et qui fut fertile en évènements.
    Je remarque que nos dirigeants se soucient fort peu de notre histoire qui, pourtant, leur serait d’un grand secours pour éviter les erreurs – sinon les fautes – qu’ils prennent plaisir, semble-t-il, à commettre.
    Notre société a réussi à faire disparaitre la seule cellule encore présente et qui assurait la continuité de notre civilisation: la famille. Les régimes totalitaires du début du siècle avaient vainement essayé de la remplacer par des organisations étatiques s’occupant de la jeunesse, la télévision y a réussi au-delà de toutes les espérances de nos élites. Et avec cette disparition, l’ensauvagement de la société, la marginalisation des religions chrétiennes qui enseignaient la tolérance et l’amour du prochain, l’effondrement de la culture et de l’éducation ont crus à une vitesse inimaginable il y a seulement vingt ans.
    Notre monde a changé – me semble-t-il – encore plus vite que celui de nos parents.
    Chez nous, le pays continue à fabriquer des diplômés sans valeur qui s’inscriront au chômage alors qu’il est impossible de trouver un soudeur qualifié pour réaliser un réservoir de centrale nucléaire ou une coque de bateau. Les enfants de parents aisés vont passer des diplômes aux États-Unis et reviennent chez nous – quand ils reviennent – en ayant assimilé la langue anglaise et sa façon de considérer le monde bien différente de la nôtre. C’est sans doute pour cela que nos « élites » sont incomprises et explique la distorsion qui apparait entre elles et le peuple français. Les autres enfants suivent les écoles nationales dont le niveau s’effondre en s’accélérant.
    La science a permis la diminution de la mortalité infantile de façon spectaculaire dans le monde mais sans élever le niveau intellectuel de ceux qu’elle soignait. Le résultat est un accroissement des populations africaines – entre autres – et leur dépendance de l’aide internationale pour se nourrir, dépendance qui permet à des associations soi-disant bénévoles de s’enrichir en profitant des aides distribuées par les états essentiellement occidentaux mais aussi aux laboratoires pharmaceutiques.
    Enfin, le dérèglement des instances internationales provoqué par l’attitude offensive des États-Unis au moment où la Russie soviétique s’effondrait et après, place le monde dans une situation qui n’est pas sans rappeler celle qui prévalait dans les années 30 du siècle passé. On sait où cela nous a menés. Les dettes des nations sont telles que l’effondrement du système monétaire est envisageable et que donc, cette issue évoquée ci-dessus pourrait être l’une de celles que le complexe militaro-industriel US souhaiterait. Puisse la sagesse des dirigeants les plus influents nous préserver d’une telle catastrophe!

  • Yves BRUNGS dit :

    Mon cher Jean-Pierre

    Tout à fait d’accord pour cette analyse.
    Notre époque évolue malheureusement sur un mode de pensée et de fonctionnement dominé par l’individualisme, l’immédiateté, le principe de plaisir
    Mes meilleurs voeux pour 2020

    Amitiés

  • Forriez dit :

    « En 10 mois, ce sont 11 édifices chrétiens qui ont été brûlé en France : Notre-Dame de Grâce d’Eyguières le 21 avril 2019 Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019 Saint-Sulpice à Paris en mars 2019 Cathédrale Saint-Alain de Lavaur en février 2019 Saint-Jacques à Grenoble en janvier 2019 Église du Sacré-Cœur à Angoulême en Janvier 2019 Saint-Jean du Bruel en octobre 2018 Église de Villeneuve d’Amont en août 2018 Sainte-Thérèse à Rennes en juillet 2018 Saint-Paul du Bas Caraquet en juin 2018 Notre-Dame de Grâce à Revel en juin 2018 » (Christian Person, Post sur LinkedIn).

  • Patrick Duval dit :

    Tout à fait d’accord Jean-Pierre sur ton interprétation de la loi et de la jurisprudence en matière de bioéthique mais le Conseil Constitutionnel n’a rien à voir avec cela . Ce sont les deux arrêts de la Cour de Cassation du 18 décembre qui ont validé la transcription intégrale de la filiation d’enfants nés par GPA aux Etats-Unis pour deux couples d’hommes. C’était aller plus loin que la CEDH qui se contentait de l’adoption. Ce qui met le législateur en situation délicate ,la GPA étant interdite par le droit français …pour combien de temps encore ?

Laisser un commentaire

*

code